Expédition en 48h tout l'été – Faites-vous livrer où vous voulez dans le point relais de votre lieu de vacances !

Notre
histoire

Quelques mots
sur les fondatrices
(nous, donc).

Nous, c’est Céline et Margaux. On est les hôtes du podcast Entre nos lèvres dont chaque épisode dresse le portrait intime d’un·e inconnu·e qui nous livre son histoire de vie à travers le prisme de la sexualité. On y décortique ensemble son enfance, son éducation, son rapport au genre, au corps, aux autres, à l’amour, et plus généralement à tout ce qui construit sa définition de la sexualité.

Après avoir recueilli de nombreux récits, rappelé nos libertés et aidé ainsi des milliers d’auditrices et d’auditeurs, on a décidé de lancer notre boutique en ligne pour répondre à tous les tracas quotidiens du corps et de l’esprit qui nous ont été confiés au fil des ans. On a même lancé notre marque et développé nos propres solutions innovantes. Depuis 2022, nous avons donc sorti (entre autres) La crème pour les cuisses qui frottent, L’huile qui fait tout, Le cercle de parole, L'huile de soin pour la vulve et L'huile de soin pour l'anus.

Quelques mots
sur notre rencontre

On peut dater les débuts de notre amitié de deux façons. Option N°1 : Vers 2009, à la Maroquinerie, période où l'on se croisait tous les 15 jours aux concerts des groupes qui berçaient alors notre adolescence. Option N°2 : En 2014, moment où l'on est vraiment devenues copines – c’est-à-dire après avoir passé 72 heures ensemble à fabriquer un bureau et englouti à peu près 182 pizzas chèvre-miel (ou plus vraisemblablement 12). Il faut savoir qu'à cette époque, dans son temps libre, Céline aimait réparer des canalisations et poser du parquet (oui). Et puis qu'un jour, Margaux, qui n’avait elle jamais appris à planter un clou, a eu besoin de faire des travaux dans son petit appartement octogonal de la rue Neuve-Popincourt. Alors une amie commune a eu la brillante idée de nous recommander de faire ça ensemble (c’est à elle que vous devez tout aujourd’hui).

Cette histoire de menus travaux s'est évidemment très vite transformée en mission-table-basse, en mission-dressing, puis en mission-on-refait-tout-l'appart-en-fait, ce qui nous a finalement pris plusieurs semaines, plusieurs week-ends, et donc beaucoup de soirées autour d’outils de bricolage, du DVD de Hunger Games et, surtout, de nos pizzas (trois pour deux, toujours). Bref, au bout d'un moment, il n'y avait plus rien à faire (dans l'appart' de Margaux), mais ça y est, on était devenues amies.

Écouter l’épisode dédié à notre histoire.

Quelques mots
sur nos CV
(nos vies avant quoi).

Autodidacte, Céline est directrice artistique, webdesigner, photographe et – de toute évidence – fabricante de meubles à ses heures perdues. Une fois son bac en poche, et parce qu’elle a prétexté une gastro pour ne jamais se pointer à l’examen de son BTS, elle a passé plusieurs années à enchaîner les petits boulots et se laisser guider par la flemme. Et puis un jour, elle s’est rendu compte qu’elle pouvait faire de ses talents un métier qui lui plaisait (enfin). Passionnée par la suite Adobe depuis ses 8 ans (chacun ses trucs), elle s’est donc lancée en freelance, comme ça, sans le moindre réseau, à 21 ans. Depuis, quand elle n’est pas sur Photoshop ou en train de coder 2 ou 3 trucs sur ce site, elle aime aller au cinéma à la première séance du matin. Et manger du fromage.

Écouter le parcours de Céline.

Quant à Margaux, après un parcours parfaitement dans les clous tout bien comme il faut avec Bac +5, tous les stages du monde, le tant attendu CDI dans une célèbre maison d’édition, puis une dizaine d’année la tête dans les romans à chapoter whatmilliards de projets marketing (genre les campagnes de Marc Levy, c’était elle), elle décide un jour que les burn out en entreprise pour 1,4 fois le Smic, c’est pas ouf. Du coup, elle plaque tout. Animée par l’envie de raconter de nouvelles histoires, et celle, aussi, de passer ses journées au lit avec un café, elle prend son stylo (enfin Word quoi) et se spécialise dans le storytelling et la stratégie de communication digitale. Sinon, elle aimerait glisser qu’en plus de faire de la céramique, elle maîtrise le yoga, mais elle ne tient pas son corbeau.

Écouter le parcours de Margaux.

Quelques mots
sur notre podcast

C’est à la suite d'une soirée pyjama qu’est né Entre nos lèvres – oui parce que depuis cette histoire de bureau, on n'avait évidemment ni arrêté de manger des pizzas, ni de passer nos week-ends ensemble pour boire des coups en refaisant le monde. C’est donc un soir de février 2018, alors qu’on discutait depuis des heures entre deux verres de vin et trois raviolis chinois, les jambes croisées sur un tapis, qu’on a eu la conversation qui a changé nos vies. Dans nos mots échangés ce soir-là, il y avait déjà des fragments des deux premiers épisodes du podcast (nos portraits à toutes les deux), de nombreux questionnements sur la normalité, de grandes inspirations avant d'oser raconter un moment difficile, et puis beaucoup d'amour – et de rires.

Et c’est ce qu’on a voulu créer. Un petit truc de rien du tout, juste un espace pour s’exprimer, mais qui nous rendrait heureuses et ferait du bien aux autres. Alors on a posé un micro sur la table basse, on a commencé par raconter nos propres histoires, et on a attendu qu’elles fassent écho. On voulait que tout le monde puisse être aussi bien entouré que nous l’avions été. Que toute personne qui s’interroge sur sa vie et sa sexualité, sur les normes et les qu’en-dira-t-on puisse bénéficier d’une oreille attentive et d’une attention bienveillante. Depuis cette nuit-là, on accueille donc chez nous des inconnu·e·s et on enregistre leurs histoires, nos conversations, nos peines et nos rires, toujours dans un coin du salon.

Écouter l’épisode sur les coulisses du podcast.

Quelques mots
sur notre levée de fonds
participative

On aurait aimé pouvoir vivre d’amour, de podcasts et de verres de vin blanc sec et minéral, mais force est de constater que ça coûte en réalité très cher de produire une émission disponible gratuitement. Malgré nos vies professionnelles en marge de ce projet-passion (on a longtemps longtemps cumulé les deux), le soir où tout notre matos est tombé en rade, on a dû se poser une vraie question : est-ce que ENL – Entre nos lèvres pour les intimes – allait pouvoir durer et devenir notre métier un jour ? Est-ce que nos auditrices et auditeurs étaient prêt·e·s à nous suivre ? On ne savait pas. Alors on a fait un premier GROS pari, et en novembre 2019, on a lancé une campagne de crowdfunding sur Ulule. Objectif ? Survivre, embaucher des monteuses et se dégager du temps pour faire grandir cette aventure.

Une fois cette campagne terminée (et il faut le dire en toute humulité : c’est la plus grosse levée de fonds participative pour un podcast en France – youhou), nous est tombées sur le coin du nez un truc qui s’appelle le Covid-19 – on refuse de dire "la" – et qui nous a quelque peu ralenties pendant un temps. Note : On en a cela dit profité pour écrire un livre, qui soit dit en passant fut la source d’un AUTRE burn out pour pas beaucoup plus que 1,4 fois le Smic. Et puis, parce que le modèle économique du podcast est compliqué, pour ne pas dire foutraque, que les levées de fonds (les vraies de vraies avec des investisseurs et tout) c’est pas notre truc, et qu’on n’a jamais vraiment réussi à devenir un studio de production comme les autres, on a encore décidé d’improviser à notre sauce. En 2021, on a donc signé la création de notre entreprise (il nous aura fallu du temps pour sauter le pas), un peu comme on signe un mariage d’ailleurs : avec la certitude qu’ensemble, on résisterait à tout – mais avec strictement aucune idée de la façon dont on allait gérer un business plan (qu’on n'a toujours pas d’ailleurs, nous, on appelle ça des voeux au Petit Univers).

Écouter l’épisode sur nos galères.

Quelques mots
sur notre entreprise

En 2021 donc, après avoir signé nos statuts – comme quoi, quand tu dis à l’Univers que tu veux devenir grande, il t’aide (enfin normalement) – on a décroché nos premières missions en tant qu'agence créative, et notamment réalisé les podcasts de Laury Thilleman et Maud Ankaoua, toutes deux de chouettes autrices de développement personnel qui avaient envie de faire du bien autour d’elles. Et on doit bien l’admettre, c’était foutrement satisfaisant d’être enfin payées pour faire ce qu’on faisait gratuitement depuis des années.

Mais comme on n’avait pas trop envie de ne compter que sur des revenus extérieurs, et qu’on voulait surtout rendre notre émission gratuite enfin pérenne, on a décidé de bûcher sur un projet à nous rien qu’à nous : notre petite boutique. Parce qu’à force de recueillir et partager de nombreux témoignages, on avait parfaitement identifié tous les tracas quotidiens du corps et de l’esprit pour lesquels il est parfois (souvent) difficile de trouver une solution saine et efficace. Alors cette boutique, on voulait qu’elle propose le meilleur de tout ce qu’on avait pu dénicher sur le marché du bien-être pour répondre à ces besoins. Et non seulement on voulait partager à nos auditrices et nos auditeurs des produits vraiment efficaces, mais en plus c’était super important pour nous de ne réferencer QUE des petites marques vraiment chouettes qui font (vraiment) attention à leur impact écologique et à produire de façon responsable.

Écouter l’épisode dédié à notre petite entreprise.

Quelques mots
sur notre gamme

Grâce aux ventes réalisées sur notre boutique, on a enfin relevé l'immense défi de pérenniser notre podcast ! Mais plutôt que de nous reposer sur nos lauriers ou décider qu’il serait peut-être enfin temps de nous rémunérer grâce à notre projet, on s’est lancées corps et âmes, cernes et poches sous les yeux, dans une toute nouvelle aventure (encore) : celle de créer notre propre marque. Pourquoi ? Parce qu'on avait parfois beau sillonner toute l’entièreté d’Internet (c'est possible), on ne trouvait pas toujours les produits PARFAITS qui nous convenaient à 100%. Alors on s’est dit qu'on allait les inventer nous-mêmes.

On a donc vite embauché la Rolls Royce des ingénieures chimistes (cette meuf est un bijou) et une responsable en réglementation (parce que ce sont des métiers quand même), et on a commencé à créer nos propres solutions innovantes dans notre labo à Marseille. On a communiqué nos briefs à rallonge, reçu des dizaines de prototypes, fait quatorze mille allers-retours, interrogé des expertes, appris à parler une autre langue et à lire des DIP (tout un truc), testé nos formules auprès de notre communauté, et puis enfin, lancé nos premiers produits. Et grâce à vous (et un peu grâce à nous quand même), ça a marché.

Alors merci.

Écouter l’épisode à propos de notre marque.

L'Atelier

ENL est également une agence créative
et réalise de chouettes podcasts.

Pour en savoir plus sur nous et notre travail
(et découvrir nos coulisses).

Votre panier
Oups, c'est vide.Voir la boutique